en

Top Gear l’a testée, Jeremy Clarkson l’a adorée : pourquoi la Vector M12 est la supercar ultime

Dotée d’un moteur V-12 emprunté à la Diablo et d’un design audacieux, la Vector M12 est cette supercar des années 90 que vous ignoriez et elle est actuellement en vente aux enchères sur Bring a Trailer jusqu’au 22 avril.

Un phénix des cendres de Vector

La Vector M12 naît des cendres de la célèbre mais éphémère Vector W8. Sur les 14 exemplaires produits, il semble qu’il n’en reste aujourd’hui qu’une douzaine. Cette voiture représente une histoire de passion et de persévérance dans l’industrie automobile américaine, alliant l’héritage de son prédécesseur à des innovations audacieuses.

  • Conception et héritage : Inspirée par la Vector W8, la M12 a été remodelée sous la houlette de Peter Stevens, le designer britannique connu pour sa collaboration sur la McLaren F1. Le châssis numéro quatre, mis aux enchères, n’est autre que celui testé par Jeremy Clarkson dans l’ancienne version de Top Gear.

Spécifications techniques et design

La M12 est bien plus qu’une supercar ; c’est une œuvre d’art motorisée. Sous son capot se trouve un V-12 longitudinal de 5,7 litres emprunté à la Diablo, associé à une boîte manuelle à cinq vitesses. Ce moteur développe près de 500 chevaux, offrant des performances époustouflantes.

  • Esthétique et fonctionnalités : Avec son design extravagant et ses phares empruntés à la Mazda Miata originale, la M12 ne passe pas inaperçue. Le travail sur la carrosserie mêle fibre de carbone et Kevlar, rappelant l’avion furtif F117 Nighthawk.

L’expérience de conduite

Conduire la Vector M12 est un exercice de pure nostalgie mêlée d’adrénaline. Comme le soulignait Clarkson, conduire cette voiture n’est pas sans rappeler les défis de pilotage des supercars classiques : puissante, capricieuse et absolument exaltante.

  • Dynamique et performance : Cette voiture est rapide, mais elle exige de son pilote une attention constante et une maîtrise parfaite. Les qualités de construction peuvent être inégales, mais chaque défaut est compensé par le frisson que procure son accélération brutale et son caractère indomptable.

Conservation et entretien

Ce modèle particulier affiche seulement 7 080 km au compteur et a bénéficié récemment d’un entretien soigné, incluant le remplacement de la pompe de direction assistée et la réfection des freins avant. Peu utilisée ces dernières années, elle a été préservée avec soin, témoignant de l’engagement de ses propriétaires à maintenir son état exceptionnel.

  • Un soin exemplaire : Le faible kilométrage ajouté au cours des cinq dernières années et les réparations effectuées récemment garantissent que cette voiture reste dans un état optimal pour les collectionneurs ou les amateurs désireux de l’expérimenter sur route.

Un investissement pour l’avenir

L’acquisition d’une Vector M12 est plus qu’un simple achat de véhicule : c’est l’adoption d’un morceau d’histoire automobile. Avec seulement quelques unités existantes, elle représente une rareté qui ne manquera pas de susciter l’intérêt lors de rassemblements ou de shows thématiques sur les voitures des années 90.

  • Un appel aux collectionneurs : Espérons que l’acheteur saura apprécier et exploiter cette machine unique, en préservant son héritage tout en la faisant rugir sur les routes. La Vector M12, bien qu’éphémère dans sa production, mérite une nouvelle vie sur l’asphalte, où elle peut véritablement briller et captiver les passionnés d’automobile.

La Vector M12 de 1996 est une véritable icône de son époque, une rareté absolue qui offre un mélange unique de performance, de style et de nostalgie. Une chance de posséder un tel véhicule n’arrive que très rarement ; c’est une fenêtre ouverte sur une époque révolue mais jamais oubliée de l’automobile de performance.

Sommaire

Rédigé par Sarah Pallin

Après un stage passionnant dans le domaine de la rédaction, j'ai été immédiatement attiré par l'opportunité de devenir pigiste, ce qui m'a incité à revenir dans ce milieu fascinant. Ma passion pour les supers cars, qu'elles soient classiques ou électriques, se reflète dans mes écrits, où je m'efforce de capturer l'élégance intemporelle et l'innovation technologique.

La nouvelle Abarth Classiche 1300 GT : un hommage rétro limité à seulement cinq exemplaires

Les joyaux de l’industrie automobile japonaise : une rétrospective des meilleures voitures de sport