en

La fin des hypercars électriques chez Rimac ? Découvrez pourquoi la Nevera pourrait être la dernière !

Rimac, le pionnier des hypercars électriques, pourrait mettre un terme à sa production malgré les performances exceptionnelles de la Nevera, qui n’a pas encore atteint ses objectifs de vente.

Un aperçu de la Rimac Nevera

Lancée en 2021, la Rimac Nevera a été saluée comme une révolution dans le monde des véhicules électriques haut de gamme. Avec un moteur quadri électrique délivrant 1 914 chevaux, cette hypercar a non seulement brisé les records établis par les voitures à combustion interne mais a également redéfini les attentes en matière de performances électriques. Malgré cela, près de trois ans après son lancement, la production prévue de 150 véhicules n’est toujours pas épuisée.

Les ventes décevantes d’un géant

La Nevera, présentée comme l’hypercentre électrique le plus vendu, peine néanmoins à trouver preneur pour tous ses exemplaires. Cette situation soulève des questions sur l’attrait des hypercars électriques dans un marché dominé par des véhicules traditionnels à hautes performances. Selon Mate Rimac, CEO de la marque, l’adoption des voitures électriques par les acheteurs de ce segment est freinée par un désir de se distinguer dans un marché de plus en plus saturé par l’électrification.

Un marché réticent aux changements

Les acheteurs potentiels de la Nevera, habitués aux supercars et hypercars traditionnelles, semblent hésiter à investir dans une technologie qui transforme radicalement l’expérience de conduite. Cette résistance s’explique principalement par l’attachement à des sensations de conduite spécifiques et un certain conservatisme esthétique et mécanique dans le haut de gamme du marché automobile.

L’avenir de Rimac et les innovations à venir

Face à ces défis, Rimac ne renonce pas à l’innovation mais souhaite rediriger ses ressources vers des créations qui se distinguent nettement de l’offre électrique actuelle. En envisageant des technologies novatrices comme les nanotubes, Rimac cherche à conserver une longueur d’avance en termes d’innovation tout en répondant mieux aux désirs de sa clientèle exclusive.

  • Exploration de nouvelles technologies pour des performances améliorées.
  • Adaptation aux tendances du marché tout en conservant l’unicité du produit.

Rimac et Bugatti : une vision partagée de l’avenir

Rimac, détenant une participation majoritaire dans Bugatti, influence également la stratégie de cette marque emblématique. Tandis que Bugatti développe son propre modèle électrique, elle n’a pas l’intention d’abandonner les moteurs à combustion, reflétant une stratégie diversifiée qui vise à capturer le meilleur des deux mondes.

  • Intégration de l’électrique tout en valorisant le patrimoine des moteurs à combustion.
  • Développement parallèle de technologies avancées pour maintenir l’intérêt des acheteurs de haut de gamme.

En conclusion, bien que la Rimac Nevera ait démontré que les hypercars peuvent brillamment cohabiter avec l’ère électrique, les nuances du marché et les préférences des consommateurs dictent une approche plus nuancée. Rimac semble donc prêt à adapter son futur portfolio pour mieux correspondre aux attentes de ses clients, tout en continuant à repousser les limites de l’innovation automobile.

Sommaire

Rédigé par Laurence Jardin

Je suis passionné par l'univers des voitures de sport et des supercars, qu'elles soient classiques ou de dernière génération. Expert en automobile, notamment dans le domaine des véhicules hautes performances et des innovations technologiques, je me consacre également à la critique de modèles et de courses emblématiques. Dans mes moments libres, je me plonge dans l'écriture, partageant mes connaissances et ma fascination pour l'ingénierie avancée et les performances extrêmes de ces véhicules.

La nouvelle fourgonnette California de Volkswagen veut plaire à tous les types de campeurs

Attention passionnés : Bentley remplace son mythique W12 par un V8 hybride rechargeable de 739 ch !