en

Ferrari dévoile ses « Big Five » aux enchères : un ensemble estimé à 20 millions de dollars

RM Sotheby's a regroupé un ensemble spectaculaire des « Big Five » de , dans le cadre de sa vente à venir intitulée DARE TO DREAM COLLECTION.

Une collection de supercars emblématiques

Les Big Five sont une collection qui représente le sommet de l'ingénierie automobile chez Ferrari, débutant en 1984 avec la 288 GTO. Cette supercar inaugurale, équipée d'un puissant moteur V8 bi-turbo, a marqué le début d'une nouvelle ère pour Ferrari, réaffirmant sa domination dans le domaine des performances élevées. Elle est suivie de la F40, lancée pour célébrer le 40e anniversaire de Ferrari, qui a révolutionné le monde avec son design radical et une expérience de conduite inégalée, grâce à son moteur V8 bi-turbo.

Par la suite, la F50 a fait son apparition dans les années 90, offrant un moteur V12 atmosphérique directement issu des véhicules de F1 de Ferrari, fusionnant la technologie de course avec les capacités routières. Au lever du nouveau millénaire, la Ferrari Enzo a rendu hommage à son fondateur avec une pièce maîtresse intégrant la technologie de la Formule 1 pour offrir des performances époustouflantes. Enfin, la LaFerrari, dévoilée en 2013, a établi un nouveau standard dans le domaine des supercars avec son groupe motopropulseur hybride V12, repoussant les limites du possible en matière de design et de technologie automobile.

  • 288 GTO, F40, F50, Enzo et LaFerrari : les jalons de l'évolution du supercar.
  • Chaque modèle représente un bond en avant dans l'ingénierie.

Des exemplaires remarquables

Les exemples spécifiques choisis par RM Sotheby's incluent une 288 GTO de 1985, l'une des 272 exemplaires construits, qui a bénéficié de 26 ans de possession par un seul propriétaire suivi par le golfeur professionnel Ian Poulter. Elle est estimée pouvoir se vendre jusqu'à 4 millions de dollars. Elle est suivie de près par une F40 de 1990, avec moins de 1 000 miles au compteur et une estimation allant jusqu'à 3,25 millions de dollars.

La F50 de 1996, spécification européenne et livrée neuve via Garage Francorchamps en Belgique, et initialement possédée par un collectionneur monégasque pendant 13 ans, avec juste moins de 13 000 miles, pourrait atteindre jusqu'à 4,5 millions de dollars aux enchères. Une Enzo de 2003, la première présentée en Amérique du Nord, avec seulement 5 349 miles est estimée jusqu'à 4,25 millions de dollars. Enfin, une LaFerrari de 2015, dans la combinaison de couleurs emblématique Rosso Corsa, avec seulement 1 766 miles au compteur, est également estimée jusqu'à 4,25 millions de dollars.

  • Chaque voiture représente un élément significatif de l'histoire de Ferrari.
  • Posséder l'un de ces modèles est un rêve pour tout collectionneur.

Acquisition de la collection complète

Collecter l'ensemble des Big Five pourrait nécessiter jusqu'à 20 millions de dollars — un exploit qui, bien que possible, est peu probable. Cependant, posséder même un seul de ces modèles signifierait détenir un élément significatif de l'histoire glorieuse de Ferrari.

Cette vente représente une occasion unique pour les collectionneurs d'acquérir non seulement un, mais potentiellement cinq des véhicules les plus emblématiques de Ferrari, chacun étant un symbole de l'excellence en matière de design et de performances automobiles.

Révolution dans l'automobile : ZF dévoile un moteur électrique ultra-compact sans aimant ni terres rares !

Sommaire

Rédigé par Martin Jean

Je suis un rédacteur web spécialisé dans l'univers des voitures de sport et des supercars, alliant passion pour les modèles classiques et intérêt pour les véhicules de haute technologie. Fasciné par l'automobile et ses évolutions, je m'attache à explorer les dernières tendances, innovations technologiques et histoires fascinantes qui animent ce secteur.

Nissan dévoile le modèle 2025 de la GT-R : Potentiellement le dernier de la génération R35

BMW M3 MT Final Edition : la dernière de son genre pour le marché japonais