en

Découvrez pourquoi cette Ferrari unique pourrait atteindre 1 million d’euros lors d’une vente aux enchères

La vitesse maximale de cette Ferrari est de seulement 24 km/h, mais elle pourrait bien devenir l’une des voitures les plus convoitées du moment. Plongez dans l’histoire fascinante du prototype Ferrari F12tdf.

Un prototype pas comme les autres

L’un des aspects les plus séduisants d’une Ferrari est sa capacité à offrir des performances de haute volée. Pourtant, le modèle actuellement proposé aux enchères déroge étrangement à cette règle, tout en suscitant un vif intérêt. Utilisé initialement comme mulet d’essai pour le développement de la version axée sur les circuits de la F12, le F12tdf, ce prototype affiche une vitesse de pointe limitée à 24 km/h. Oui, vous avez bien lu, seulement 24 km/h.

Ce véhicule a débuté sa vie sous les traits d’une F12 Berlinetta modifiée, destinée à tester une version exclusive orientée piste de la F12, baptisée tdf pour Tour de France. Il est équipé d’un moteur V12 de 6,3 litres, d’une boîte automatique à double embrayage à sept vitesses qui transmet la puissance à l’essieu arrière, et d’un différentiel à glissement limité. Ce moteur, qui développe normalement 730 chevaux dans la F12 Berlinetta standard, a été débridé une fois les développements terminés, d’où sa vitesse maximale très réduite.

Caractéristiques uniques du prototype

  • Aspect extérieur attractif avec une finition noir brillant et des marquages ronds blancs sur le capot et les portières
  • Motifs Pirelli visibles sur le haut du pare-brise et à l’arrière du véhicule
  • Intérieur presque identique à celui de la F12 Berlinetta, incluant des garnitures en fibre de carbone et un volant en cuir
  • Présence d’un panneau improvisé sur la console centrale avec des interrupteurs d’arrêt d’urgence
  • Affichage d’une mention « Véhicule non homologué pour la route » sur son cadre

Malgré son statut de prototype et les compromis qu’il implique, ce véhicule reste très désirable. Son compteur digital affiche environ 32 000 km, parcourus presque exclusivement pendant sa phase de tests. Importée aux États-Unis après la mise en production du F12tdf, elle est utilisée par son actuel propriétaire, un concessionnaire à Costa Mesa en Californie, comme voiture d’exposition depuis son acquisition en 2022.

Un potentiel de revente impressionnant

Le statut illégal de ce prototype pour une utilisation sur route publique ne l’empêche pas d’attirer les enchères. Actuellement, les offres ont déjà atteint 450 000 euros et pourraient bien augmenter puisqu’il reste deux jours avant la clôture de la vente. Le potentiel de reconfiguration de la chaîne cinématique pourrait permettre à son futur propriétaire de réexploiter le potentiel originel de la voiture, bien que son usage resterait limité aux journées sur circuit.

Le prix pourrait sembler élevé pour un véhicule nécessitant des travaux importants, mais il représente une aubaine pour quiconque cherche à acquérir un F12tdf. De précédents modèles ont été vendus pour plus de 1 million d’euros sur le même site d’enchères, le plus récent ayant atteint 960 000 euros.

Si la vitesse n’est pas un critère pour vous, mais que l’histoire et l’exclusivité le sont, ce prototype de Ferrari F12tdf pourrait bien être l’achat d’une vie. Une pièce de collection qui promet de captiver les amateurs de voitures de sport et de rareté automobile.

Sommaire

Rédigé par Laurence Jardin

Je suis passionné par l'univers des voitures de sport et des supercars, qu'elles soient classiques ou de dernière génération. Expert en automobile, notamment dans le domaine des véhicules hautes performances et des innovations technologiques, je me consacre également à la critique de modèles et de courses emblématiques. Dans mes moments libres, je me plonge dans l'écriture, partageant mes connaissances et ma fascination pour l'ingénierie avancée et les performances extrêmes de ces véhicules.

Mercedes-Benz allie luxe classique et technologie futuriste avec la nouvelle EQS

Une Porsche 911 de 1991 réimaginée par Singer présentée aux enchères