en

10 faits fascinants sur l’iconique Ferrari F40

Développée pour surpasser la Porsche 959 et introduite en 1987, cette supercar est devenue un véritable objet de désir pour les passionnés d’automobile du monde entier.

La naissance d’un mythe

Créée en 1987 pour succéder à la 288 GTO, la Ferrari F40 fut le dernier modèle lancé personnellement par Enzo Ferrari. Conçue pour marquer le 40e anniversaire de Ferrari, cette berlinette à moteur central reste l’une des voitures les plus emblématiques de Maranello.

Initialement, Ferrari visait à détrôner la Porsche 959, la voiture de production homologuée pour la route la plus rapide de l’époque. Mais avec la dissolution du groupe B de la FIA en 1986, Enzo Ferrari transforma les prototypes de développement en une machine homologuée pour la route.

  • Conception orientée performance pour battre la Porsche 959.
  • Transformation des voitures de développement en modèles de route suite à des changements réglementaires.

Une ingénierie sans compromis

Le cœur battant de la F40 est un V8 bi-turbo de 2,9 litres développant 471 chevaux. Ce moteur, issu de celui de la 288 GTO mais agrandi et modifié, permet à la F40 d’atteindre 100 km/h en seulement 4,2 secondes.

Produite initialement sans convertisseur catalytique jusqu’en 1990, chaque F40 a des courbes de couple et de puissance légèrement différentes en raison de variations lors de la production.

  • Moteur V8 bi-turbo développant 471 chevaux pour une performance explosive.
  • Variabilité des performances spécifiques à chaque exemplaire dû à des différences de fabrication.

Un succès incontesté

Alors que seulement 400 unités étaient initialement prévues, la demande a largement dépassé les attentes, poussant Ferrari à produire finalement 1 315 exemplaires. Chaque F40 se vendait 400 000 dollars à l’époque, soit environ cinq fois le prix de la 288 GTO précédente.

Aujourd’hui, une F40 peut valoir jusqu’à 2,5 millions de dollars selon les enchères et les ventes récentes. Certaines versions, notamment celles avec de très fines couches de peinture pour réduire le poids, sont particulièrement prisées par les collectionneurs.

  • Production augmentée en réponse à une forte demande.
  • Appréciation significative de la valeur au fil du temps.

Un pur produit de course

La F40 est réputée pour son approche minimaliste : pas d’ABS, pas d’assistance à la direction ni de système de climatisation, ni même de radio. Cela contribue à un poids très contenu de 1 100 kg, bien inférieur à celui de sa rivale la Porsche 959.

Cependant, cette légèreté a ses inconvénients, comme le notait Gordon Murray, qui critiquait la rigidité du châssis lors de tests routiers.

  • Suppression des aides à la conduite et des équipements de confort pour un poids réduit.
  • Critiques concernant la manipulation et la rigidité du châssis.

L’expérience ultime pour les puristes

Pour ceux qui trouvaient la F40 encore trop domestiquée, Ferrari a créé 10 exemplaires de la F40 Competizione, offrant jusqu’à 691 chevaux et capable d’atteindre une vitesse maximale de 367 km/h.

En dépit de critiques occasionnelles, la F40 a été conçue pour répondre aux désirs des plus fervents passionnés de Ferrari, cherchant à expérimenter la performance pure sans compromis.

  • Variante Competizione pour une performance encore accrue.
  • Focus sur les puristes souhaitant une expérience de conduite extrême.
Sommaire

Rédigé par Luc Jarson

Passionné par l'univers des voitures de sport et des supercars, je consacre mes journées à explorer le monde des bolides, des modèles classiques aux véhicules de haute technologie. Mon objectif est de dévoiler les secrets de ces machines de rêve et de partager avec vous des découvertes captivantes. Ma curiosité me guide vers les tendances et innovations qui sauront éveiller votre intérêt.

Découvrez la BMW Z4 Pure Impulse : Plus qu’une voiture, une œuvre d’art roulante!

Événement incontournable : Lamborghini Huracán Sterrato, une édition ultra-limitée révélée à la Milan Design Week